l'atelier de nadine

mardi 5 janvier 2016

Noel 2015

DSC_0064

Posté par nadimau à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


DSC_0043

DSC_0045

DSC_0059

DSC_0060

DSC_0061

Posté par nadimau à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 6 décembre 2015

Cette été avec ma soeur Chantal

j'ai relouqué une cuisine

de couleur chêne elle est devenu coquille d'oeuf

DSC_0177

DSC_0178

 

Posté par nadimau à 14:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

A table !!

Messieurs les oiseaux le banquai est servi

 

DSC_0026

DSC_0028

Posté par nadimau à 13:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 13 septembre 2015

Bonjour

quelques jolie robes de barbie

pour l'anniversaire de ma petite fille

DSC_0155

DSC_0156

DSC_0158

DSC_0160

DSC_0162

Posté par nadimau à 13:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]


mercredi 1 juillet 2015

Bonjours

voici ma derniere création 

une robe de bal de promo pour ma petite fille

DSC_0021

DSC_0015

 

plus de détail sur la coupe et la couture

 

DSC_0141

DSC_0146

DSC_0147

DSC_0150 (2)

DSC_0157

 

 

DSC_0160

DSC_0161

DSC_0011

Posté par nadimau à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 1 juin 2015

 

Quelques petites créations

006

deutgf

dfgfddfqsd

frameftrd012

frame taeqet

frame taeqzere

get-attachment8

Posté par nadimau à 20:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 13 mai 2015

 

uiikh

yjgy

zeze

Posté par nadimau à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La glycine 

À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !

(Edmond Rostand)

DSC_0119

DSC_0122

DSC_0126

DSC_0127

 

 

 

 

Posté par nadimau à 12:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 21 avril 2015

005mlo3

Posté par nadimau à 20:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]